A la une

"Le Préscolaire, un impact sous-estimé?"

Le Zakoura Lab, le centre de recherche, action et développement de la Fondation Zakoura a organisé un webinaire le mardi 27 avril 2021 sous le thème « Le Préscolaire, un impact sous-estimé ? ». Cette rencontre virtuelle avait pour objectif de discuter du rôle crucial que joue le préscolaire pour le développement de l’enfant et à plus long terme du capital humain ; de revenir sur ses défis et enjeux ; tout en dressant un état des lieux du préscolaire au Maroc.

Ainsi, les panélistes M. Abdeljalil Benzouina, Chargé de l’Unité Centrale de l’Enseignement Préscolaire, Secrétariat Général, Ministère de l'Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ; Mme Naseem Awl, Représentante adjointe de l’UNICEF au Maroc ; Mme Louise Mvono, Spécialiste Principale en Education au Bureau de la Banque Mondiale au Maroc ; M. Pierre Varly, consultant spécialiste en éducation et M. Jamal Belahrach, Président de la Fondation Zakoura ont échangé sur le sujet. Les participants issus de différents horizons – Organisations de la Société Civile, acteurs institutionnels, organismes internationaux, chercheurs, éducateurs, formateurs et étudiants - ont également contribué au débat.

Soulignons que ce webinaire a été organisé suite à la publication par le Zakoura Lab de l’édition N°1 de la revue The Journal en novembre 2020, destinée à l’écosystème éducatif au Maroc et à l’ensemble des parties prenantes. A l’instar de la revue, le webinaire s’inscrit dans cette volonté de knowledge sharing poursuivie par la Fondation Zakoura et nécessaire pour la transformation en éducation et surtout dans le cadre de la mise en commun des connaissances et pratiques pour l’atteinte des ODD. En effet, ce n’est qu’à travers le partage de l’information, de l’expertise à plus grande échelle, la vulgarisation des approches, des tendances et des innovations en éducation et en formation professionnelle des acteurs du développement humain, que pourront être relevés les défis actuels en matière d’éducation.

Ce webinaire a aussi été une occasion de rappeler, en ce contexte de généralisation poussée du préscolaire au Maroc, l’importance décisive de cette étape dans l’éducation d’un enfant mais aussi de l’impact à plus long terme sur l’individu, la société. Les intervenants ont par ailleurs tous souligner l’importance d’un préscolaire de qualité et pour cela, le rôle essentiel de la formation des acteurs ainsi que des mécanismes de suivi et évaluation.

M. Benzouina a ainsi rappelé les trois objectifs stratégiques poursuivis dans le cadre de cette généralisation à savoir, assurer un préscolaire équitable et inclusif ; garantir un préscolaire de qualité ; assurer la pérennisation du financement. Il a aussi relevé les enjeux et les défis rencontrés, notamment la disponibilité des ressources humaines de qualité, la question de l’homogénéisation d’un dispositif de formation qui répond aux orientations du cadre curriculaire du préscolaire. « Il va sans dire que l’atteinte de ces objectifs ne peut être assurée que par l’implication de l’ensemble des parties » a-t-il déclaré. Dans ce sens et dans un esprit de mutualisation des efforts a été discuté l’apport d’un partenariat PPP et OSC sur la formation des éducateurs.

Après avoir rappelé que pour l’Unicef, l’éducation de qualité de la petite enfance est le fondement de tous les droits des enfants, Mme Naseem Awl a noté que les efforts de préscolarisation ont un impact important dans l’amélioration de la scolarisation des enfants et la qualité de leurs apprentissages ultérieurs. « La protection et l’éducation de la petite enfance constituent l’investissement le plus efficace et le plus rentable qui soit pour amorcer un apprentissage tout au long de la vie et s’assurer que tous les enfants bénéficient d’une vraie chance de réaliser leur plein potentiel. […] La qualité de l’éducation préscolaire concerne trois dimensions : la qualité de l’accueil des enfants ; la qualité des activités offertes aux enfants ; le suivi et appui des praticiens, parents et familles. » a-t-elle affirmé.

Lors de ce webinaire, Mme Mvono a souligné que le préscolaire est essentiel pour aider les enfants à se préparer à l'école primaire et contribue au développement cognitif et socio-émotionnel, à l’équité, au développement d’un milieu favorable. « Au-delà du rendement pour le pays, du rendement économique, il faut penser au rendement pour l’individu. » a-t-elle tenu à compléter puis d’expliquer que « Le préscolaire a un impact à court, moyen et long terme : des gains permanents de QI, un large éventail de meilleurs résultats et des gains intergénérationnels ».

« Nous sommes ravis d’avoir initié cet échange autour du préscolaire aux côtés d’experts en éducation. Nous avons trouvé écho dans notre volonté d’un préscolaire inclusif et de qualité et espérons que la revue et ce webinaire auront contribué à souligner le rôle crucial de chacun et de tous dans cet effort de généralisation » témoigne Jamal Belahrach, Président de la Fondation Zakoura.

Rappelons que The Journal a été également l’occasion pour la Fondation de publier les grandes lignes des études d’évaluation et d’impact de ses programmes de préscolaire communautaire et d’éducation parentaleCes études, mandatées en partenariat avec l’UNICEF Maroc auprès d’un cabinet conseil indépendant, ont été guidées par la volonté d’amélioration continue des programmes.

La retranscription du webinaire est disponible sur la chaîne youtube de la Fondation Zakoura ICI 

La revue The Journal « Le préscolaire, un impact sous-estimé ? » est disponible en ligne ICI